Blog

La nourriture qui a alimenté le front

Auteur: PiterF

Durant la Première Guerre mondiale, les soldats sur le front ont dû se contenter de nourriture peu variée et souvent de mauvaise qualité. Dans cet article, nous allons examiner les différents types de nourriture qui ont été fournis aux soldats et les méthodes utilisées pour les distribuer.

Boîte vide de ration de bœuf et légumes Maconochies.

Ragoût de maconochie

La nourriture la plus couramment servie aux soldats était la Maconochie stew, une soupe à base de légumes et de viande en conserve. La soupe était souvent servie dans des boîtes en fer-blanc et était considérée comme une nourriture de base. Les soldats ont souvent trouvé la soupe insipide et peu appétissante, mais elle était facile à transporter et à conserver.

Troupes britanniques recevant des rations de dîner dans les cuisines de campagne de la région d

Cuisine de campagne sur la Somme

Les soldats sur le front de la Somme ont été servis par des cuisines de campagne. Ces cuisines étaient des tentes ou des abris temporaires qui étaient installés à proximité des tranchées. Les cuisines étaient équipées de fours à bois et de marmites pour cuire la nourriture. Les soldats pouvaient également acheter des aliments supplémentaires, tels que des biscuits et du thé, auprès des cuisines.

Soldats britanniques mangeant des rations chaudes dans la vallée de l

Nourriture pendant la Somme

Durant la bataille de la Somme, les soldats ont été servis des rations de base, telles que du pain, du lard et des haricots. Les soldats ont également reçu des rations supplémentaires, telles que du bacon, des œufs et du fromage. Les soldats ont également reçu des rations de viande en conserve et des rations de fruits et légumes.



Pot à rhum en grès (H 34cm x L 18cm) marqué des initiales SRD en noir.

Pot de rhum

Les soldats sur le front ont également reçu des rations de rhum. Les rations de rhum étaient servies dans des jarres en fer-blanc et étaient censées être consommées avec modération. Les soldats ont souvent mélangé le rhum avec du thé ou de l'eau pour le rendre plus facile à boire.

Une cantine divisionnaire à Zillebeke, le 24 septembre 1917.

Caves

Les soldats sur le front ont également eu accès à des cantines. Les cantines étaient des tentes ou des abris temporaires qui vendaient des aliments supplémentaires, tels que des biscuits, des bonbons et des cigarettes. Les cantines étaient généralement situées à proximité des tranchées et étaient très appréciées des soldats.

Une Italienne aidant les troupes britanniques à plumer des dindes pour leur dîner de Noël, décembre 1917.

Préparation du dîner de Noël

Durant la Première Guerre mondiale, les soldats sur le front ont été autorisés à préparer un dîner de Noël. Les soldats ont reçu des rations supplémentaires, telles que du jambon, des pommes de terre et des légumes. Les soldats ont également reçu des rations de rhum et des rations de fruits et légumes. Les soldats ont préparé le dîner sur des fours à bois et ont partagé le repas avec leurs camarades.

Bataille de l

Distribution de la nourriture

La nourriture était distribuée aux soldats sur le front par des camions et des wagons. Les camions étaient chargés de boîtes en fer-blanc contenant des rations de base, telles que du pain, du lard et des haricots. Les wagons étaient chargés de caisses de nourriture en conserve et de rations supplémentaires, telles que du bacon, des œufs et du fromage.

La nourriture qui a alimenté le front pendant la Seconde Guerre mondiale était essentielle pour le moral et la santé des soldats. Les Britanniques ont mis en place le système Dowding pour s'assurer que les troupes étaient bien nourries et que les rations étaient distribuées de manière équitable. Les salles de guerre militaires de Churchill ont également joué un rôle important dans la planification et la distribution des rations. Pour en savoir plus sur le système Dowding et sur les salles de guerre militaires de Churchill , cliquez sur les liens.

Récipient alimentaire isotherme avec une petite plaque marquée Nicht aufs feuer setzen (Ne pas placer sur un feu) et le nom du fabricant sur le côté.

Conteneur allemand de nourriture

Les soldats allemands sur le front ont été servis par des conteneurs de nourriture. Les conteneurs étaient des boîtes en fer-blanc qui contenaient des rations de base, telles que du pain, du lard et des haricots. Les conteneurs étaient également remplis de rations supplémentaires, telles que des saucisses, des œufs et du fromage.

Un chien d

Apport de nourriture au front

Les soldats sur le front ont également reçu des rations de nourriture par avion. Les avions étaient chargés de caisses de nourriture en conserve et de rations supplémentaires, telles que du bacon, des œufs et du fromage. Les avions étaient également chargés de rations de rhum et de fruits et légumes.

Pain fabriqué dans une boulangerie de campagne de l

Boulangerie de campagne allemande

Les soldats allemands sur le front ont également été servis par des boulangeries de campagne. Les boulangeries étaient des tentes ou des abris temporaires qui étaient installés à proximité des tranchées. Les boulangeries étaient équipées de fours à bois et de marmites pour cuire le pain. Les soldats pouvaient également acheter des aliments supplémentaires, tels que des biscuits et du thé, auprès des boulangeries.

Biscuit segmenté épais de forme carrée (100mm x 100mm) portant inscription imprimée (en trois lignes) : HUNTLEY & / ARMY No 4 / PALMERS .

Biscuit de l'armée

Les soldats sur le front ont également reçu des rations de biscuit de l'armée. Les biscuits étaient des biscuits durs et secs qui étaient censés être consommés avec modération. Les biscuits étaient souvent mélangés avec du thé ou de l'eau pour les rendre plus faciles à manger.

Sous-officier testant un lot de pain pour une cuisson défectueuse avant qu

Test du pain

Les soldats sur le front ont également été soumis à des tests de pain. Les tests de pain étaient des tests pour vérifier la qualité du pain. Les tests étaient effectués par des officiers qui inspectaient le pain et le goûtaient pour vérifier sa qualité.

Troupes chargeant des oignons dans des sacs provenant d

Au magasin

Les soldats sur le front ont également eu accès à des magasins. Les magasins étaient des tentes ou des abris temporaires qui vendaient des aliments supplémentaires, tels que des biscuits, des bonbons et des cigarettes. Les magasins étaient généralement situés à proximité des tranchées et étaient très appréciés des soldats.

gamelles, couvrir.

Mess tin britannique

Les soldats britanniques sur le front ont également reçu des rations de mess tin. Les mess tins étaient des boîtes en fer-blanc qui contenaient des rations de base, telles que du pain, du lard et des haricots. Les mess tins étaient également remplis de rations supplémentaires, telles que des saucisses, des œufs et du fromage.

WAAC avec leurs rations en conserve dans des casques d

WAACs avec leurs rations

Les WAACs (Women's Auxiliary Army Corps) étaient des femmes qui servaient dans l'armée britannique durant la Première Guerre mondiale. Les WAACs ont reçu des rations de base, telles que du pain, du lard et des haricots. Les WAACs ont également reçu des rations supplémentaires, telles que du bacon, des œufs et du fromage.

Distribution de rations de pommes de terre à bord du croiseur léger HMS Concord.

Rations de pommes de terre à bord

Les soldats sur le front ont également reçu des rations de pommes de terre. Les rations de pommes de terre étaient des sacs en toile qui contenaient des pommes de terre séchées et des légumes. Les rations de pommes de terre étaient censées être consommées avec modération.

Les troupes britanniques mangent leur dîner de Noël dans un trou d

Noël sur le front occidental

Durant la Première Guerre mondiale, les soldats sur le front occidental ont été autorisés à célébrer Noël. Les soldats ont reçu des rations supplémentaires, telles que du jambon, des pommes de terre et des légumes. Les soldats ont également reçu des rations de rhum et des rations de fruits et légumes. Les soldats ont partagé le repas avec leurs camarades et ont célébré Noël sur le front occidental.

Durant la Première Guerre mondiale, les soldats sur le front ont dû se contenter de nourriture peu variée et souvent de mauvaise qualité. Cependant, les soldats ont été fournis avec des rations de base et des rations supplémentaires pour les aider à survivre sur le front. Les soldats ont également eu accès à des cuisines de campagne, des cantines et des magasins pour acheter des aliments supplémentaires. Les soldats ont également été autorisés à préparer un dîner de Noël et à célébrer Noël sur le front occidental.

Pour en savoir plus sur pendant la Première Guerre mondiale, consultez l'histoire , Histoire de la BBC et Musée impérial de la guerre .

WarBirds

Les Guerres Mondiales : Histoire, Causes et Conséquences

Contactez-Nous

Catégorie

Photo

Est-ce que la guerre en Syrie est seulement religieuse?

© warbirds.be .