Blog

Neuf Femmes Révèlent Les Dangers du Travail dans une Usine de Munitions

Auteur: PiterF

Durant la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses femmes se sont vues contraintes de travailler dans des usines de munitions. Les conditions de travail étaient dangereuses et les risques pour la santé étaient nombreux. Dans cet article, nous allons découvrir les témoignages de neuf femmes qui ont vécu cette expérience et qui nous révèlent les dangers du travail dans une usine de munitions.

Un groupe de travailleuses des munitions utilisent un équipement de manipulation à distance primitif pour travailler avec des explosifs TNT à Woolwich Arsenal. Ils sont supervisés par Mlle Lilian Barker OBE (à gauche).

Devenir une «Canary»

Les femmes qui travaillaient dans les usines de munitions étaient surnommées «Canaries». Elles étaient chargées de tester les produits chimiques et les produits explosifs pour vérifier leur niveau de toxicité. Les femmes étaient exposées à des produits chimiques dangereux et à des produits explosifs qui pouvaient être très dangereux. Les femmes devaient porter des vêtements spéciaux pour se protéger des produits chimiques et des produits explosifs.

Trois travailleuses des munitions poussent un chariot chargé de douilles à Woolwich Arsenal, mai 1918.

«J'étais jaune, partout»

Les produits chimiques et les produits explosifs pouvaient être très nocifs pour la santé des femmes. Certaines femmes ont raconté qu'elles étaient couvertes de taches jaunes après avoir été exposées aux produits chimiques. Elles ont également déclaré que leurs cheveux et leurs ongles étaient jaunes et qu'elles avaient des maux de tête et des nausées.

Une femme conduit un tramway à travers un atelier très fréquenté de la National Filling Factory de Chilwell. Le chariot est chargé de coquilles et est utilisé pour transporter les coquilles d

Les risques pour la santé

Les produits chimiques et les produits explosifs pouvaient être très nocifs pour la santé des femmes. Les femmes étaient exposées à des produits chimiques qui pouvaient provoquer des irritations cutanées, des maux de tête et des nausées. Les produits explosifs pouvaient provoquer des brûlures et des blessures graves.



Neuf femmes ont récemment révélé les dangers du travail dans une usine de munitions. Ces femmes ont témoigné des risques auxquels elles étaient exposées, notamment des explosions et des blessures graves. Ces révélations soulignent l'importance de la sécurité et de la prévention des accidents dans les usines de munitions. Elles rappellent également l'impact de la Seconde Guerre mondiale sur les femmes, qui ont été appelées à travailler dans des usines de munitions pour soutenir les efforts de guerre. Pour en savoir plus sur l'impact de la Seconde Guerre mondiale sur les femmes, veuillez consulter les liens suivants : espérance de vie des pilotes pendant la Seconde Guerre mondiale et Invasion nazie de l'Union soviétique .

Une ouvrière utilisant une machine à profiler verticale, profilant la figure extérieure d

«Je n'ai jamais été empoisonnée»

Malgré les risques pour la santé, les femmes ont déclaré qu'elles n'avaient jamais été empoisonnées par les produits chimiques ou les produits explosifs. Elles ont déclaré qu'elles avaient été très prudentes et qu'elles avaient suivi les consignes de sécurité à la lettre.

L

Des conditions bruyantes

Les usines de munitions étaient très bruyantes. Les femmes ont déclaré qu'elles ne pouvaient pas entendre leurs propres voix et qu'elles devaient crier pour se faire entendre. Elles ont également déclaré qu'elles devaient porter des bouchons d'oreille pour se protéger des bruits forts.

Des ouvriers chargés des munitions arrivent à la gare après un quart de nuit, Gretna Green.

Des accidents de travail

Les usines de munitions étaient très dangereuses et les accidents de travail étaient fréquents. Les femmes ont déclaré qu'elles avaient vu des collègues se blesser et qu'elles avaient été témoins d'accidents graves. Elles ont déclaré que les blessures étaient généralement légères et que les personnes blessées étaient rapidement soignées.

Les ouvrières des munitions de la National Shell Factory de Dublin font une pause en plein air pendant la Première Guerre mondiale.

Le risque d'explosion

Les usines de munitions étaient très dangereuses et le risque d'explosion était très élevé. Les femmes ont déclaré qu'elles avaient vu deux explosions et qu'elles avaient été très effrayées. Elles ont déclaré qu'elles avaient été très prudentes et qu'elles avaient suivi les consignes de sécurité à la lettre.

Ouvrières dans la salle d

Des heures de travail longues

Les femmes travaillaient souvent de longues heures et elles n'avaient pas beaucoup de temps libre. Elles ont déclaré qu'elles travaillaient du matin au soir et qu'elles n'avaient pas beaucoup de temps pour se reposer. Elles ont déclaré qu'elles n'avaient que quelques minutes pour prendre leur thé et qu'elles devaient ensuite retourner au travail.

Travailleurs, hommes et femmes, remplissant des coquilles dans la National Shell Filling Factory, Chilwell. Vers le 21 août 1917.

Des pauses courtes

Les femmes travaillaient souvent de longues heures et elles n'avaient pas beaucoup de temps libre. Elles ont déclaré qu'elles n'avaient que dix minutes pour prendre leur thé et qu'elles devaient ensuite retourner au travail. Elles ont déclaré qu'elles n'avaient pas le temps de se reposer et qu'elles devaient travailler sans interruption.

Trois ouvrières de munitions se tiennent devant des obus explosifs de 15 pouces à l

Un travail répétitif

Les femmes travaillaient souvent des heures interminables et elles devaient effectuer des tâches répétitives. Elles ont déclaré qu'elles devaient fabriquer des petits ressorts, des petites pièces et des petits objets. Elles ont déclaré qu'elles devaient effectuer les mêmes tâches toute la journée et qu'elles étaient très fatiguées.

L'hostilité des hommes

Les femmes travaillaient souvent aux côtés des hommes et elles étaient souvent victimes de harcèlement et d'hostilité. Elles ont déclaré que les hommes ne voulaient pas leur montrer leur travail et qu'ils ne voulaient pas leur parler. Elles ont déclaré qu'ils ne voulaient pas qu'elles travaillent dans les usines de munitions.

Des règles strictes

Les femmes travaillaient souvent dans des usines de munitions et elles devaient suivre des règles très strictes. Elles ont déclaré qu'elles devaient porter des vêtements spéciaux pour se protéger des produits chimiques et des produits explosifs. Elles ont également déclaré qu'elles devaient suivre les consignes de sécurité à la lettre.

Les témoignages de ces. Elles ont été exposées à des produits chimiques et à des produits explosifs dangereux et elles ont dû travailler dans des conditions difficiles et dangereuses. Elles ont été témoins d'accidents et elles ont dû suivre des règles strictes pour se protéger. Ces témoignages nous rappellent que le travail dans une usine de munitions est très dangereux et qu'il ne faut pas le prendre à la légère.

Pour en savoir plus sur les conditions de travail dans les usines de munitions, consultez Les dangers de travailler dans une usine de munitions et Guerre populaire de la Seconde Guerre mondiale : travailler dans une usine de munitions .

WarBirds

Les Guerres Mondiales : Histoire, Causes et Conséquences

Contactez-Nous

Catégorie

Photo

L'artiste de guerre qui a capturé le Jour J en couleurs éclatantes

© warbirds.be .